Patrimoine normand

La dentelle en Normandie

Vendredi 13 Juillet 2012
La dentelle en Normandie

Gravure extraite du Petit Courrier des dames(© Galliera - musée de la Mode de la Ville de Paris)


Zélie Durel

Extrait Patrimoine Normand n°82.
Par Zélie Durel.

 
Dautel, François de France, duc d'Alençon, 1584, Musée Louis-Philippe, Eu. (© Muse?e Louis-Philippe)
Dautel, François de France, duc d'Alençon, 1584, Musée Louis-Philippe, Eu. (© Muse?e Louis-Philippe)

Du XVIIe siècle jusqu’aux premières années du XXe siècle, la Normandie a bâti sa réputation sur la production d’Alençon, de Caen et de Bayeux. Issues des manufactures normandes, des pièces en dentelle de très grande qualité s’en allaient parfaire le costume des grands de ce monde. Les points d'Alençon et d'Argentan, les Blondes et les Chantilly étaient recherchés, convoités voire adulés à l'excès par les cours européennes du XVIIe à la fin du XIXe siècle.

L'invention de la dentelle

La dentelle est le fruit d’une invention technique mise au point vers 1540. Elle découle de la broderie, en particulier, de la broderie blanche sur fond blanc, très en vogue au XIVe siècle dans les pays européens. Tout d'abord consacrée au linge de maison, la dentelle devient une expression de la mode. Lorsque la chemise devient visible au niveau du col et des manches, sa blancheur et son ornementation sont signes de raffinement et révélateurs des hiérarchies sociales.

Afin d’ajourer le tissu, deux techniques sont utilisées : le point coupé qui consiste à alléger le linge en découpant des motifs géométriques et le reticella qui consiste à tirer des fils de la toile. L'engouement pour la transparence et la légèreté fut tel que les brodeuses eurent l'idée de ne plus utiliser de support afin de produire un ouvrage où la trame et le motif sont réalisés simultanément. Ainsi, naquit la dentelle. Venise fut le berceau de la dentelle à l'aiguille, tandis que la dentelle aux fuseaux a été inventée simultanément en Italie et en Flandres.

Au XVIIe siècle, la ville de Venise est passée maître dans l'art de la dentelle à l'aiguille. Le col à rabat en gros point, avec ses motifs en relief, ses larges rinceaux et ses brides asymétriques est alors très recherché. La production vénitienne est exportée vers toute l’Europe et en particulier vers la France, jusqu'à ce que Colbert organise la production fran...

 

Il vous reste 90 % de cet article à lire.


 



Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand