Patrimoine normand

Opération « Jubilee » - Un été sanglant sur Dieppe

Mercredi 22 Juin 2022
Opération « Jubilee » - Un été sanglant sur Dieppe

Le raid de Dieppe est un échec cinglant. Sur cette terrible photographie, nous pouvons voir des corps de soldats canadiens, morts sur les galets, tandis qu’un LCT brûle non loin d’eux. (© P00909.003, AWM)


Hubert Groult

Extrait Patrimoine Normand n°122
Par Hubert Groult.

 
Hommage aux combattants de l’opération Jubilee, à Dieppe. (© Rodolphe Corbin)
Hommage aux combattants de l’opération Jubilee, à Dieppe. (© Rodolphe Corbin)

Il y a 80 ans, le 19 août 1942, les forces alliées menaient un violent raid sur le port de Dieppe et ses environs. Cet affrontement fut un immense échec et les Allemands décimèrent sur la plage de galets les commandos partis d’Angleterre, faisant de cet assaut un massacre. Voici le récit de la bataille par les combattants et les Dieppois, ainsi que les raisons de cette tragédie.

Dieppe 1942 est un raid, c’est-à-dire une opération ponctuelle servant à tester les défenses ennemies, pour se retirer ensuite. Il faut détruire les protections allemandes sur le littoral de Dieppe, les installations de l’aérodrome de Dieppe – Saint-Aubin, des stations de radio, des dépôts de carburant, prendre des documents au QG ennemi d’Arques. Les Alliés veulent aussi tester l’efficacité des péniches dans lesquelles doivent être ramenés un maximum de prisonniers. Avec ce débarquement, c’est une étape dans les opérations allant crescendo vers le D-Day. Il s’agit d’une mission délicate, car elle est expérimentale dans le contexte d’une abominable année 1942.
 

Un raid de grande envergure

À cette date, la quasi-totalité de l’Europe continentale est sous contrôle des Allemands. Ils sont entrés profondément en Russie et sont désormais solidement retranchés derrière le mur de l’Atlantique. Le Royaume-Uni a perdu Tobrouk et les U-Boote coulent toujours plus de navires. Du côté allié, le Combined Operation demande des raids, et les soldats trouvent le temps long ; les officiers veulent prouver leur force et voir leurs hommes au combat. Pour le General Marshall, en temps de guerre, il faut que se déroulent des affrontements chaque année. En 1942, les Cana...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand