Patrimoine normand

Promenades dans le Val de Saire : Gatteville (villages et manoirs)

Jeudi 31 Janvier 2008
Promenades dans le Val de Saire : Gatteville (villages et manoirs)

Le village de Gatteville vu du hameau de Quenanville. (Photo François de Lannoy © Patrimoine Normand)


François de Lannoy

Extrait Patrimoine Normand n°63
Par François de Lannoy.
 
Le château d’Imbranville (début XVIIIe siècle) aujourd’hui occupé par une colonie de vacances. (Photo François de Lannoy © Patrimoine Normand)
Le château d’Imbranville (début XVIIIe siècle) aujourd’hui occupé par une colonie de vacances. (Photo François de Lannoy © Patrimoine Normand)

Nous avons présenté dans le précédent numéro de Patrimoine Normand le bourg de Gatteville et ses alentours, la côte, le phare. Nous poursuivons maintenant notre visite avec les différents hameaux, Imbranville, Rauville, Denneville, Néhou et Quénanville, tous situés à l’intérieur des terres et sur lesquels se pressent de nombreuses demeures et manoirs, caractéristiques de la très belle architecture du Val de Saire.

Imbranville et Rauville

Situé à l’ouest du territoire de Gatteville à 28 mètres d’altitude, au sud du village de Gouberville, le long d’un chemin vicinal reliant la départementale 125 à la Départementale 116, le village d’Imbranville faisait partie au Moyen Âge des possessions cotentinaises de l’ab­baye de Fontaine-Daniel. Il est cité à plusieurs reprises dans le journal de Gilles de Gouberville. Le pont d’Imbranville (ou Ybranville), et la très probable auberge qui s’y trouvait, semblent avoir été un lieu de rencontre. Le 17 novembre 1558, Gilles de Gouberville évoque les 52 sols, 6 deniers laissés à son fermier Guillaume Gaillard pour payer « le sidre qu’on avoyt eu chez la marchande, à Imbranville ».

Aujourd’hui, le hameau se présente comme un double alignement de vieilles demeures. Par­mi ces demeures, le manoir, construit en 1718 est une bâtisse rectangulaire terminée à l’ou­est par un pavillon formant un T et doté à l’arrière d’une tour d’escalier à vis. Cette construction, qui remplace une autre bâtisse mentionnée au XVe siè­cle, a appartenu à Louis Delaporte-Desvaux (1824-1865) puis à Jules et Marie Delalande, d’Isigny-sur-Mer. En 1876, elle est intégrée au domaine de Gouberville par Marie de Foucaucourt, comtesse de Beauvoir, veuve de Paul du Mesnildot. Achetée en 1939 par M. Le Boucher, elle est occupée par les Allemands pendant la guerre et acquise en 1952 par la ville d’Equeurdreville qui l’a transformée en colonie de va...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023
Patrimoine normand