Patrimoine normand

Les routes Barbey d’Aurevilly en Cotentin

Les routes Barbey d’Aurevilly en Cotentin

Abbaye de Bricquebec et Buste de Jules Amédée Barbey d’Aurevilly à Saintt-Sauveur-le-Vicomte, sa ville natale. « Elle arriva enfin au voisin de gauche de Mme de Ferjol, qui était le Père abbé d’une Trappe qui s’établissait, à cette époque, dans la forêt de Bricquebec, et qui depuis l’a défrichée. On sait que les abbés de la Trappe n’étaient pas tenus à la règle du silence, comme les autres trappistes. » Une histoire sans nom. (Photos Thierry Georges Leprévost © Patrimoine Normand)


Thierry Georges Leprévost

Extrait Patrimoine Normand n°64
Par Thierry Georges Leprévost.
 
La Trappe de Bricquebec est mise en scène à la toute fin d’Une histoire sans nom, roman publié en 1882, d’abord en feuilleton dans Le Gil Blas, sous le titre Retour de Valognes, puis en volume. Ce sera le premier réel succès littéraire de Barbey, un roman qui justifie pleinement cette appréciation d’Anatole France : Le style de Barbey d’Aurevilly est quelque chose qui m’a toujours étonné. Il est violent et il est délicat, il est brutal et il est exquis. C’est un mets d’enfer. (Photo Thierry Georges Leprévost © Patrimoine Normand)
La Trappe de Bricquebec est mise en scène à la toute fin d’Une histoire sans nom, roman publié en 1882, d’abord en feuilleton dans Le Gil Blas, sous le titre Retour de Valognes, puis en volume. Ce sera le premier réel succès littéraire de Barbey, un roman qui justifie pleinement cette appréciation d’Anatole France : Le style de Barbey d’Aurevilly est quelque chose qui m’a toujours étonné. Il est violent et il est délicat, il est brutal et il est exquis. C’est un mets d’enfer(Photo Thierry Georges Leprévost © Patrimoine Normand)

2008 sera l’année du bicentenaire de naissance du Connétable des Lettres. Auteur normand vivant à Paris, Barbey d’Aurevilly a toujours été le mieux inspiré par sa « province », comme il aimait à appeler son Cotentin natal sans aucune connotation péjorative. Pour pénétrer les secrets d’une œuvre profondément ancrée dans son terroir, il convient de suivre les jalons normands que son écriture a plantés sur les routes du Cotentin. Un itinéraire riche d’évocations littéraires.

Jules Amédée Barbey d’Au­revilly naît à Saint-Sauveur-le-Vicomte le 2 novembre 1808. Il meurt à Paris le 23 avril 1889. Deux villes symboliques d’une existence tout entière tiraillée entre un pays dont il revendiquait les racines et une capitale dont il espérait le succès littéraire. On lui pardonne d’autant plus volontiers ses infidélités parisiennes qu’il a toujours violemment critiqué, voire exécré, les écrivains des salons à la mode ! Et que, jamais, il n’a renié ses origines normandes, qui sont l’essence même de son œuvre : Quelle observation passionnée de la Normandie ! La Normandie devra m’aimer. […] Je veux faire de la Normandie mon majorat de renommée, écrivit-il fort immodeste à son ami Trébutien en 1852. Car le premier lieu dans lequel ont trempé les poètes, voilà l’éducation ineffaçable, la véritable origine de leur genre de talent, ce qui damasquine et fourbit – trempe – leur acier, ce qui en décide le fil et les reflets.

Les « routes Barbey » s’inscrivent globalement dans un losange, dont les angles seraient à Tourlaville, Carteret, Brucheville et Coutances. Pour s’en tenir au Cotentin ; car si l’on pousse un peu plus au sud, le quadrilatère devient irrégulier et on rencontre Granville et Avran­ches. En route donc pour un voyage initiatique si l’on est néophyte ; pour un pèlerinage littéraire, si l’on est déjà féru de ses écrits. Avec un souci plus géographique que chronologique ou thé...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.

 


Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand