Patrimoine Normand magazine

 

La route de l'ivoire et des épices

Lundi 19 Mai 2008
La route de l'ivoire et des épices
Carte touristique de la Route de l'Ivoire et des Epices (© Seine-Maritime).

Extrait Patrimoine Normand N°09.
Par la rédaction.

 

Bordé par des grandes falaises calcaires, le verdoyant pays de Caux, depuis les Vikings, s'est tourné vers la mer. Avec l'époque des grandes découvertes, dès la fin du Moyen Age, les navigateurs dieppois abordent les côtes de Guinée, ils en rapportent de nombreuses marchandises, dont l'ivoire et les épices. Dieppe devient alors le centre le plus important en France du travail de l'ivoire, des milliers d'artisants y seront occupés depuis la Renaissance. A Fécamp, où Jacques Cœur avait établit un comptoir, dans l'abbaye bénédictine, Vincelli, un jeune moine d'origine vénitienne, connaissant parfaitement les simples et les épices lointaines, élabora un élixir qui connaîtra le succès bien au-delà de la région.

Les marchandises rapportées par les navigateurs dieppois contribueront à l'aisance du pays de Cauchois. Le circuit de la Route de Ivoire et des Epices rappelle ce patrimoine et permet de visiter les principaux monuments et sites du pays de Caux. Nous avons déjà présenté l'Ancien Havre dans notre n°01, le château d'Orcher dans notre n°02, le château de Valmont dans nos n°05 et 06. Nous vous présentons le château Filières et un ivoirier en attendant le château de Sassetot dans une prochaine parution (n°13).
 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas