Patrimoine Normand magazine

 

Réserve de la mare de Vauville

Samedi 19 Juillet 2008
Réserve de la mare de Vauville

La mare de Vauville (© Réserve Vauville- DR).


 
Extrait Patrimoine Normand N°11.
Par GONm.

 

Historique et présentation

Située au nord-ouest du Cotentin, la réserve naturelle de Vauville est limitée au nord par le massif granitique du nez de Jobourg et au sud par celui de Flamanville. D'une surface de 44,5 hectares, la réserve se divise en deux grands ensembles constitués d'un cordon dunaire littoral, d'orientation nord-sud, et d'une zone humide sublittorale.

Le site de Vauville est probablement l'un des plus beaux sites français à découvrir : du haut des dunes perchées, les mares apparaissent à vos pieds, cernées et leur ceintures de roseaux, séparées de la mer par le cordon dunaire.

La dune sur toute la bordure ouest de la réserve n'est pas très élevée et culmine à une quinzaine de mètres en quelques endroits. La zone humide principale est constituée d'une mare permanente d'eau douce entourée d'une végétation palustre abondante. Grâce à la gestion du GONm et aux mesures de protection du cordon dunaire, les menaces qui pesaient sur lui semblent désormais moins graves et la mare (d'eau douce) ne craint plus l'envahissement par la mer.

La réserve est essentiellement une propriété privée et partiellement une propriété communale. Ancienne réserve libre de la SEPNB, la mare de Vauville est devenue, en 1976, une des premières réserves naturelles françaises, sa gestion est confiée au GONm (Groupe Ornithologique Normand).

Le statut de réserve naturelle permet une protection efficace des habitats et donc de la flore et de la faune grâce à la présence permanente d'un conservateur qui en assure le gardiennage et le suivi scientifique.

Pour découvrir le site, des animations vous sont proposées très fréquemment. Pour tous renseignement sur la réserve naturelle de la mare de Vauville, consulter le site Internet www.gonm.org

  

Intérêt naturaliste

La flore 
 

Elle représente l'un des attraits de ce site avec sept espèces protégées au niveau régional et trois au niveau national. Au total, 318 espèces de plantes supérieures ont été recensées au cours de ces dernières années. De plus, certains groupements floristiques, rares en Normandie, y sont bien représentés.
 

Les animaux
 

La diversité des milieux rencontrés (dune, pannes humides, prairies inondables, roselières...) permet de plus à une microfaune abondante de se développer. Que ce soient les insec...

 

Il vous reste 65% de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand
 
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas