Patrimoine Normand magazine

 

Guillaume le Bâtard - La bataille de Mortemer

Mercredi 30 Janvier 2008
Guillaume le Bâtard - La bataille de Mortemer

Le duc de Normandie Guillaume le Bâtard vainquit les Français à la bataille de Mortemer et envoya un messager au roi des Francs Henri Ier. Illustration des Chroniques de Saint-Denis, XIVe siècle. (Royal 16 G VI f. 266v Duke William the Bastard © British Library)


Extrait Patrimoine Normand n°30.
Par Thierry Georges Leprévost.

 

Voici un autre épisode de la saga du Duc Guillaume le Conquérant.

Débarrassé de la plupart de ses ennemis de l’intérieur, Guillaume n’en a pas pour autant fini avec les menaces qui pèsent sur ses frontières. Depuis le 15 octobre 1053, Geoffroi d’Anjou a officiellement pactisé avec Henri de France. L’intervention de ce dernier à Arques sera la première expression de cette alliance contre la Normandie1. Depuis longtemps, la cour du roi reçoit tous les barons transfuges et autres indésirables du duché. Le royaume de France prétend même avoir réglé à sa manière la succession de Guillaume, puisque le souverain a l’intention de remettre la Normandie à son plus jeune frère Eude2 ! Quand, moins d’un an après la chute d’Arques, Henri Ier décide, d’un commun accord avec le comte d’Anjou, de lancer une attaque concertée contre la Normandie, c’est à Eude qu’il confie son armée. Outre des Français, on y trouve des recrues de Flandre, de Picardie et même d’Aquitaine, tous assoiffés des richesses normandes promises au pillage. Premier objet de la convoitise du roi : Rouen, la capitale ! Pas moins. De quoi, s’il réussit, déséquilibrer le pouvoir de Guillaume au point de l’abattre et de le fouler aux pieds de son ambition ! les Français devront franchir la Bresle, traverser le pays de Bray, pénétrer en pays de Caux et s’abattre sur la vallée de la Seine comme des brigands sur des chariots d’or. De leur côté, les Angevins, menés par Geoffroi Martel et Henri Ier passeront l’Avre, traverseront l’Evrecin et feront leur jonction avec les Français à Rouen qui sera prise en étau, broyée, vidée de ses combattants, soumise à la volonté du roi.

Ce scénario optimiste tournera court. Car Guillaume, fort bien renseigné sur ces deux mouvements de troupes en son duché, divise ses forces d’autant. Robert d’Eu3 et Gautier Giffard, seigneur de Bolbec, se chargeront des Français. Le Bâtard prendra position sur la rive gauche de la Seine, avec des combattants recrutés sur place. La première phase se déroule comme prévu. En mars 1054, les Français ne rencontrent aucune résistance de l’autre côté de la Bresle. Forts de ce premier succès, ils établissent leur campement sur les bords de l’Eaulne, dans la paroisse de Mortemer, en pays de Bray. Les soudards pillent, violent et boivent à satiété ; ils agissent alors comme la plupart des troupes d’invasion, sûrs de la supériorité de leurs armes. Des hauteurs avoisinantes, Gautier Giffard obser...

 

Il vous reste 90 % de cet article à lire.


 

2) Le frère cadet d’Henri Ier, Robert, évincé du trône de France (malgré sa rébellion avec le soutien de sa mère), sera duc de Bourgogne jusqu’à sa mort en 1075. Il ne faut pas confondre le duché de Bourgogne avec le comté de Bourgogne (c’est-à-dire la Franche-Comté), la Burgondie ayant été séparée en deux lors du traité de Verdun en 843. Guy de Bourgogne, pour sa part, relevait du comté de Bourgogne. Cousin du Bâtard comme on l’a vu lors de la bataille de Val-ès-Dunes et du siège de Brionne, il était un fils du comte Renaud de Bourgogne et d’Adèle de Normandie, une fille de Richard II
3) Le frère du banni Guillaume Busac et de l’évêque Hugues de Lisieux.
 



Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

  • Plan du site - Mentions légales - Publicité
  •  
  • Le magazine Patrimoine Normand
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © Patrimone Normand 2010 - 2020
  •  
  • CONTACT
  • PAR COURRIEL
  • STANDARD : 02 31 79 11 77
  • PATRIMOINE NORMAND
  • LES 3 COURS
  • 14220, LES MOUTIERS-EN-CINGLAIS 
 bas