Patrimoine normand

 

Le grand pavois pour l'armada de Rouen

Jeudi 31 Janvier 2008
Le grand pavois pour l'armada de Rouen

Armada de Rouen 2003. À gauche : L'étonnante dunette arrière du « Grand Turc », copie conforme d'un vaiseau anglais du XVIIIe siècle. À droite : « Le Sagrès II », trois-mâts baque portugais, et son étonnante figue de proue, à quai à Rouen (Photos Alexandre Vernon © Patrimoine Normand.)

Ces grands oiseaux de mer, aux voilures blanches, hautes et fières après une escale festive et colorée de quelques jours le long des quais de Rouen, sont repartis cap au large ce dimanche de juillet, au cours d'une inoubliable parade sur la Seine jusqu'au Havre.

Petits et grands navires des prestiges, goélettes, trois-mâts barque, bricks de l'ancien temps, cotres et même un bateau pirate, venus de tous les horizons, plus quelques vieux gréements de la région, qu'accompagnaient quelques navires de guerre...tous ont fait sous un soleil éclatant la démonstration des valeurs historiques et patrimoniales de la marine à voile.

Le trois-mâts carré « Mir », de la marine Russe, au pont de Normandie, n'a pas pu hisser ses grandes voiles de 2 771 m2, seulement ses focs : clinfoc, petit foc, grand foc et la trinquette. (Photo Alexandre Vernon © Patrimoine Normand.)

Le trois-mâts carré « Mir », de la marine Russe, au pont de Normandie, n'a pas pu hisser ses grandes voiles de 2 771 m2, seulement ses focs : clinfoc, petit foc, grand foc et la trinquette. (Photo Alexandre Vernon © Patrimoine Normand.)

Le « Sagrès II » et le « Stad Amsterdam », clipper hollandais au long cours, côte à côte après avoir passé sous le pont de Normandie. (Photo Alexandre Vernon © Patrimoine Normand.)

Le « Sagrès II » et le « Stad Amsterdam », clipper hollandais au long cours, côte à côte après avoir passé sous le pont de Normandie. (Photo Alexandre Vernon © Patrimoine Normand.)

Près de deux millions de spectateurs massés tout le long des berges de la Seine, plus particulièrement à Duclair, Caudebec, Quillebeuf et Honfleur, ont acclamé les uns après les autres ces géants de la mer, tandis que les marins, sous la bannière de leur pays respectif, saluaient ou se tenaient au garde-à-vous.

Moments émouvants et forts où, à chaque passage, à travers ces images successives, l'on pouvait saisir l'esprit de la marine. Moment magique quand, dans la lumière du soleil couchant, ces voiliers, hissant leurs voiles, se silhouettaient sur l'horizon rougeoyant.

Le « Belem », trois-mâts barque français. Il navigue depuis 1896. Un véritable monument historique flottant. (Photo Alexandre Vernon © Patrimoine Normand.)

Le « Belem », trois-mâts barque français. Il navigue depuis 1896. Un véritable monument historique flottant. (Photo Alexandre Vernon © Patrimoine Normand.)

Article publié le 31 juillet 2003 dans Patrimoine Normand n°47, par Alexandre VernonAlexandre Vernon


Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
  
 

 

 
EN KIOSQUE
Patrimoine Normand 118 - Plages de Normandie

N°118
Juillet-Août-Septembre 2021

 Et profitez d'une offre 
 exceptionnelle 

-27%

4 numéros

29
au lieu de 40,00€



DERNIERS ARTICLES

Hors-série


LIBRAIRIE NORMANDE

 

ÉVÉNEMENTS

Dernière Vidéo

Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

  • Plan du site - Mentions légales - Publicité
  •  
  • Le magazine Patrimoine Normand
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © Patrimone Normand 2010 - 2020
  •  
  • CONTACT
  • PAR COURRIEL
  • STANDARD : 02 31 79 11 77
  • PATRIMOINE NORMAND
  • LES 3 COURS
  • 14220, LES MOUTIERS-EN-CINGLAIS 
 Patrimoine normand