Patrimoine normand

 

Richard Cœur de Lion - « Le diable est déchaîné »

Lundi 27 Septembre 2021
Richard Cœur de Lion - « Le diable est déchaîné »

Richard trônant en majesté. À ses pieds, sur la droite de l’image, les têtes des sarrasins vaincus. Si, bien sûr, le massacre perpétré à Acre choque nos consciences contemporaines, il est à l’époque considéré comme un exploit qui porte la réputation de son auteur à son apogée. Chronique de Pierre de Langtoft, Angleterre, entre 1307 et 1327. (Royal Ms 20 A II, fol. 8 – © The British Library - Domaine public - www.bl.uk)


Stéphane William Gondoin

Extrait Patrimoine Normand n°119
Par Stéphane William Gondoin.

 
Richard arrêté par les sergents de Léopold d’Autriche. Vision romantique dans Cassel's illustrated history of England, volume I, 1865.  (© Coll. Stéphane William Gondoin)
Richard arrêté par les sergents de Léopold d’Autriche. Vision romantique dans Cassel's illustrated history of England, volume I, 1865.  
(© Coll. Stéphane William Gondoin)

Octobre 1192. Richard est sur le chemin du retour, la tête pleine de questions. Qu’a donc fait son frère Jean durant son absence ? De quelles duperies le roi de France s’est-il rendu coupable ? La Normandie est-elle demeurée en paix, comme le prévoyait le serment prêté par ce dernier ? Où en est la situation en son royaume d’Angleterre ? Et en cette Aquitaine, si indisciplinée ? Mais avant de songer à agir, il faut d’abord rentrer sain et sauf.

La Méditerranée d’abord, grouille de périls. Infestée de bateaux musulmans ou génois, ces derniers étant toujours alliés à Philippe, et de pirates sans foi ni loi, la navigation ne s’y avère guère aisée pour un navire isolé et faiblement défendu. Piètre faste pour celui qui était arrivé étincelant au Proche-Orient, à la tête d’une immense armada… Le duc-roi trouve finalement auprès des écumeurs de mer des alliés de circonstance : comme deux navires pirates abordent le sien, l’un des membres des équipages le reconnaît. Il est vrai que son 1,96 m ne passe pas vraiment inaperçu, surtout à une époque où la taille moyenne est beaucoup plus modeste que de nos jours. Une curieuse attirance mutuelle entre les pillards et ce roi- chevalier déjà légendaire, mène à la conclusion d’un accord : moyennant rétribution comme il se doit, Richard et quelques-uns de ses proches grimpent à bord d’un de leurs bateaux et se font débarquer sur la côte nord de l’Adria...


Il vous reste 94 % de cet article à lire.


 

Dossier « Richard Cœur de Lion » (18 pages) :

 



Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

  • Plan du site - Mentions légales - Publicité
  •  
  • Le magazine Patrimoine Normand
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © Patrimone Normand 2010 - 2020
  •  
  • CONTACT
  • PAR COURRIEL
  • STANDARD : 02 31 79 11 77
  • PATRIMOINE NORMAND
  • LES 3 COURS
  • 14220, LES MOUTIERS-EN-CINGLAIS 
 Patrimoine normand