Patrimoine normand

La Granvillaise : retour des bisquines en baie du Mont

La Granvillaise : retour des bisquines en baie du Mont

La Granvillaise devant la vieille cité et son port de plaisance. (Photo Thierry Georges Leprévost © Patrimoine Normand)


Thierry Georges Leprévost

Extrait Patrimoine Normand n°56
Par Thierry Georges Leprévost.

 
Renaissance de La Rose-Marie : un fameux trois-mâts fin comme un oiseau ! Avec foc, misaine, taillevent et petit hunier tendus par la brise. Le grand mât est nettement incliné vers larrière. (Photo T
Renaissance de La Rose-Marie : un fameux trois-mâts fin comme un oiseau ! Avec foc, misaine, taillevent et petit hunier tendus par la brise. Le grand mât est nettement incliné vers l’arrière. (Photo Thierry Georges Leprévost © Patrimoine Normand)

Dans notre précédent numéro, nous évoquions Les Escadres entre Granville et Chausey. Nous revenons sur l’un des voiliers présentés : La Granvillaise, une bisquine de construction récente, véritable reconstitution à l’identique d’un modèle plus que centenaire.

Fin, rapide et racé comme un lévrier

Même si l’on découvre ses origines au début du XIXe siècle en Biscaye, dans le golfe de Gascogne, la bisquine est un bateau normand. Son gréement dérive du lougre du XVIIIe utilisé dans la Manche. L’usage de ce voilier très pointu à chaque extrémité remonte les côtes atlantiques jusqu’à celles de la Bre­tagne, et jusqu’aux nôtres, où la biscayenne devient la bisquine. Sa coque et son gréement vont alors connaître d’importantes modifications en fonction des lieux et des périodes.

Dans la baie du Mont Saint-Michel, il est indispensable pour les pêcheurs de tenir compte des marées, qui sont comme chacun le sait les plus grandes de toute l’Europe, génératrices de courants violents. En outre, les conditions de la pêche à la coquille et à l’huître nécessitent des rotations fréquentes pendant les périodes autorisées. Et puis, il faut s’efforcer de rentrer parmi les premiers au port, pour mieux négocier le produit de sa pêche, qu’il ait été obtenu à la ligne, au chalut ou à la dra...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand
 
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand