Patrimoine normand

La Suisse normande vue par Grégory Wait

Mardi 12 Juillet 2011
La Suisse normande vue par Grégory Wait

Le Pain de Sucre à Saint-Omer, un des points culminants de la Suisse normande. (© Grégory Wait)


Fabienne Gimbert

Extrait Patrimoine Normand n°78
Par Fabienne Gimbert.
 
 
 « J’aime le climat de la Normandie, sa verdure, ses ciels changeants, sa lumière, et les gens ici sont formidables » - Grégory Wait. (© Fabienne Gimbert)
« J’aime le climat de la Normandie, sa verdure, ses ciels changeants, sa lumière, et les gens ici sont formidables » - Grégory Wait. (© Fabienne Gimbert)

D’origine australienne, Grégory Wait est photographe professionnel. Depuis deux ans, il immortalise dans son objectif les paysages qui font de la Suisse normande, un pays au caractère bien trempé.

Si son histoire avec la Normandie a commencé il y a plusieurs années, celle avec la Suisse normande est, elle, plus récente. Avant de la rencontrer, Grégory Wait a bourlingué, comme on dit ici. Né en Australie, le photographe a d’abord fait de nombreux reportages au Bangladesh avant d’atterrir en France en 1980 où il choisit de s’installer après avoir croiser le chemin de celle qui deviendra sa femme. « Je suis d’abord arrivé dans le Lot, puis nous sommes repartis en Australie, à Sydney, pendant 5 ans, avant de revenir nous installer en France en 1992 », confie t-il. Le couple décide alors de s’installer temporairement dans un appartement familial sur la Côte Fleurie. « On est très vite tombés amoureux de la région et on a choisi de s’y installer. J’aime le climat de la Normandie, sa verdure, ses ciels changeants, sa lumière, et les gens ici sont formidables ». Il développe son activité, devient photographe pour le groupe Barrière et de nombreuses collectivités locales. Deux à trois fois par an, il retourne au Bangladesh pour réaliser des reportages et aider le pays à sa manière. Avec son association ABC (Action Bangladesh Calvados), qu’il a créé en France, Grégory Wait récolte des fonds pour contribuer à l’éducation des jeunes filles du pays.

 

Nulle part ailleurs

Quand en 2009, la Communauté de communes de la Suisse normande lui demande de réaliser une banque d’images de son territoire, le photographe connait peu cette partie de la Normandie. Il y découvre les reliefs atypiques, les méandres de l’Orne et très vite, comprend que ce pays là ne ressemble pas à ses frères nor...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.

DOSSIER « SUISSE NORMANDE » (32 pages) :




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023
Patrimoine normand