Patrimoine normand

Suisse normande - partout des rochers...

Mardi 12 Juillet 2011
Suisse normande - partout des rochers...

La roche d'Oëtre à Saint-Philbert-sur-Orne. « Le profil humain ». (© Bertrand Morvilliers)


Bertrand Morvilliers

Extrait Patrimoine Normand n°78
Par Bertrand Morvilliers.
 
 
La végation sauvage sur les rochers de la Houle. Herbe de la Saint-Jean. (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand)
La végation sauvage sur les rochers de la Houle. Herbe de la Saint-Jean. (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand)

Ce qui marque le plus le visiteur en balade en Suisse normande est bien la présence de rochers, de parois rocheuses, d'abrupts rocailleux. La plupart du temps ces rochers sont situés dans la partie convexe d'un méandre faisant face à des reliefs généralement plus doux, sauf dans certaines portions où les rivières dessinent de vraies gorges, comme au sud du Pont du Coudray (Amayé-sur-Orne) ou dans les gorges de Saint-Aubert. Ces rochers ont des noms et des histoires à nous raconter.

Rochers de légende

Beaucoup de rochers de Suisse normande sont des supports de l'imaginaire populaire. Ils étaient des territoires peu propices à la culture et ont donc toujours impressionné par leur sauvagerie.

Dans ce pays de bocage, anciennement très exploité, ils étaient le refuge des bergers qui y faisaient paitre leurs troupeaux. C'était donc des lieux à part, mal famés et inquiétants. Si leur végétation plus sauvage y attirait les chercheuses d'herbe de la Saint-Jean, on raconte aussi que les cérémonies démoniaques pouvaient y trouver domicile, comme sur les rochers des Parcs, au Vey. Plus au sud les rochers de Brisevieille y est le lieu d’errance de la blonde Mellia, qui trahissant sa famille en offrant le château de son père aux assaillants du château Ganne, se jeta d'en haut des rochers. Sa silhouette serait visible en bas des rochers sous la forme d'un lévrier blanc... à vous d'aller vérifier sur place... car à défaut de rencontre paranormale, le site est chamant.
 

Rochers d'histoire

Lieux isolés et remplis de cachettes, les rochers de Suisse normande ont aussi participé à l'histoire de notre région. La Roche d'Oëtre fut par exemple un lieu de refuge pour le Général Louis de Frotté, chef emblématique de la chouannerie normande. La méconnaissance des lieux rapporte que le site aurait pu cacher des souterrains menant à des châteaux alentour, quand on sait la dureté des arkoses qui constituent ces formations rocheuses, on doute fort de leur véra...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.

DOSSIER « SUISSE NORMANDE » (32 pages) :




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023
Patrimoine normand