Patrimoine normand

L'épopée éclair de la Pucelle - De Lorraine aux portes de la Normandie

Samedi 10 Janvier 2015
L'épopée éclair de la Pucelle - De Lorraine aux portes de la Normandie

L’archange saint Michel, patron de la France et messager des ordres du Ciel à Jeanne d’Arc. Statue de Jeanne d’Arc, place de Résistance à Caen. (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand)


Stéphane William Gondoin

Extrait Patrimoine Normand n°92
Par Stéphane William Gondoin.

 
Monument Jeanne-d'Arc à Bonsecours, en Seine-Maritime. (© Stéphane William Gondoin)
Monument Jeanne-d'Arc à Bonsecours, en Seine-Maritime. (© Stéphane William Gondoin)

Premier tiers du XVe siècle. La France est un pays exsangue, dévasté par le conflit sanglant l'opposant depuis plusieurs décennies à l'Angleterre. Partout les armées du roi Charles VII sont en déroute. Entre alors en scène une jeune fille d'à peine dix-huit ans, qui rebat les cartes et change en trois mois le cours des événements. Depuis le village de Domremy jusqu'à Saint-Valéry-sur-Somme, bref retour sur l'odyssée de Jeanne d'Arc avant son arrivée en terre normande.

Année 1428. Charles VII (1422-1461) règne, du moins en théorie, sur une nation ruinée. Sa légitimité est en effet contestée et il ne maîtrise réellement que des territoires situés, pour l'essentiel, au sud de la Loire. Paris, Rouen, Caen et toute la Normandie sont entre les mains de ses ennemis. À l'est, le puissant duché de Bourgogne lui est également hostile. Même ses partisans sont divisés et de nombreuses querelles les opposent entre eux. À l'été, sa situation empire : Anglais et Bourguignons s'allient pour lancer une vaste offensive militaire sur le cours moyen de la Loire, avec pour cible principale la ville d'Orléans. Si elle vient à tomber, les jours de celui que ses adversaires surnomment dédaigneusement le « roi de Bourges » risquent fort d'être comptés. Le siège d'Orléans débute au mois d'octobre 1428 : il durera tout l'hiver et une partie du printemps.

 

Une arrivée messianique

Bien loin de là, en terre de Lorraine, une jeune fille de 16 ou 17 ans s'en vient frapper à la porte de Robert de Baudricourt, capitaine de la ville de Vaucouleurs et fidèle sou...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.

 

DOSSIER « JEANNE D'ARC ET LA NORMANDIE » (17 pages) :




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand