Patrimoine normand

Cherbourg à travers les vues et images anciennes

Jeudi 31 Janvier 2008
Cherbourg à travers les vues et images anciennes

Cherbourg, dans les années 30 avec la nouvelle plage ; l’église de la Trinité et la montagne du Roule en arrière-plan. Elle apparaît ici comme une station balnéaire classique mais elle n’a jamais essayé ou pu rivaliser avec ses consœurs comme Granville, Deauville ou Trouville. D’ailleurs, la spécificité de Cherbourg sera de privilégier l’activité portuaire avec les arsenaux, les transatlantiques car la richesse de cette ville fut de bénéficier d’un environnement naturel qui, une fois aménagé, sera l’un des meilleurs au monde. (Coll. Patrimoine Normand)


Xavier Hourblin

Extrait Patrimoine Normand n°50
Par Xavier Hourblin.

 
Le casino de Cherbourg donnant directement sur la plage au début du XXe siècle. (Coll. Patrimoine Normand)
Le casino de Cherbourg donnant directement sur la plage au début du XXe siècle. (Coll. Patrimoine Normand)

Nous délaissons le Calvados abordé dans les deux précédents numéros (Trouville et Deauville) pour traiter tout d’abord de la cité portuaire de Cherbourg qui offre elle aussi un riche contraste se reflétant à travers les vues anciennes que nous allons vous proposer.

Rappel historique

Située à l’extrême nord de la presqu’île du Cotentin, maintenant département de la Manche, le site de Cherbourg a de tout temps joui d’un environnement exceptionnel. À l’époque gallo-romaine, un emplacement ro­main fortifié marque la première installation urbaine sur ce site. La dénomination de ce camp est « Coriallo ». Durant la période du Moyen Âge, un site castral est édifié au même endroit mais il n’est nommément cité que tardivement dans une charte de 1026. Le mouvement de concentration urbanistique que connaît l’Occident médiéval fait naître un bourg qui se trouve fortifié dans une enceinte comprenant la ville et le château au début du XIVe siècle. Mais c’est pendant la guerre de Cent Ans que la position stratégique de Cherbourg lui vaudra de connaître une suite de coups de mains et d’affrontements pour la main mise de la ville par les Anglais ou les Français.

Il faut attendre le XVIIe siècle et les travaux de Vauban pour voir réaménager la ville. Consolidant le château en 1688 puis, sur décision de Louvois, destruction de ce dernier et des remparts. Au XVIIIe siècle, Louis XVI décide de faire de Cherbourg un port militaire majeur. Une digue et trois forts (l’île Pelée, le Homet et Querqueville) sont alors érigés, ils ont pour objectif de sécuriser la rade. Après l’intermède révolutionnaire, c’est sous le premier empire que la rade et l’avant-port sont terminés et inaugurés par l’impéra...

 

Il vous reste 90 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand