Patrimoine normand

La Normandie dans la guerre de Cent Ans (1346-1450)

28/1/2008
La Normandie dans la guerre de Cent Ans (1346-1450)

La Normandie dans la guerre de Cent Ans (1346-1450). (© Musée de Normandie - Caen)


Georges Bernage

Extrait Patrimoine Normand n°28.
Par Georges Bernage.

 
L’incendie de Saint-Lô en 1346 (Ms 864, fol. 130, Besançon, Bibl. municipale.)
L’incendie de Saint-Lô en 1346 (Ms 864, fol. 130, Besançon, Bibl. municipale.)

Une exposition qui a lieu à Caen jusqu’au 31 octobre, puis à Rouen, nous rappelle cette grande page de l’Histoire de la Normandie

Depuis l’annexion de la Normandie à la France en 1204, les barons normands sont d’autant plus sûrs de leurs droits qu’ils ont obtenu que ceux-ci soient codifiés dans un document intitulé « Charte aux Normands », rédigé après les troubles des années 1312-1314. En Normandie, on ne cessera de s’y référer jusqu’à la Révolution. L’un de ces seigneurs normands, Geoffroy d’Harcourt, était à la tête de la forteresse de Saint-Sauveur-le-Vicomte depuis 1330. Mais il va s’opposer à Guillaume Bertran, haut baron normand. Le roi de France, Philippe VI, ne tolère pas cette guerre privée et Geoffroy d’Harcourt se réfugie à Londres. Là, il offre au roi Édouard III, qui avait renié l’hommage prêté à Philippe VI et revendiqué la couronne de France, une occasion de prendre pied en Normandie : « Sire, le pays de Normandie est l’un des plus gros du monde ; je vous le promets, sur l’abandon de ma tête, que si vous y arrivez, vous y prendrez terre à volonté ; vous n’y verrez personne qui ose vous résister (…) » Et, c’est ainsi que, suivant les conseils de Geoffroy d’Harcourt, le roi Édouard III débarque à Saint-Vaast-la-Hougue le 12 juillet 1346. C’est le début de la guerre de Cent Ans. Le 20 juillet, il est à Carentan, Avranches et Saint-Lô sont prises et brûlées. Le roi d’Angleterre arrive devant Caen le 26 juillet. Les remparts de la ville sont crevés et elle est prise mais le château résiste. Édouard III, guidé par Geoffroy d’Harcourt, part le 31 pour écraser les Français à Crécy le 26 août. Entre-temps, la population de Caen s’est libérée. Après les ravages de la peste noire (1348-1350), le duc de Lancastre débarque à son tour en Normandie le 22 juin 1356. En 1354, le roi de Navarre, comte d’Évreux, avait fait assassiner le connétable de France, son ennemi intime, et, devant cette courageuse opposition au roi de France, les barons normands s’étaient rangés derrière Charles de Navarre « qui tiendra ses terres de Normandie aussi noblement que faisait le duc de Normandie quand duc y avait ». Geoffroy d’Harcourt va harceler les Français et il mourra en novembre 1356 en combattant, seul, acculé aux gués de Saint-Clément dans la Baie des Veys.

Le roi d’Angleterre arrive devant Caen le 26 juillet 1346. (Jean Froissart, Chroniques - Tome 1 : Parchemin, 433 ff., 428-433 x 318-324 mm, 48 miniatures (ms. fr. 2643) Paris, Bibliothèque nationale de France, mss, Fr. 2643-2649.)

Le roi d’Angleterre Edouard III arrive devant Caen le 26 juillet 1346. (Jean Froissart, Chroniques - Tome 1 : Parchemin, 433 ff., 428-433 x 318-324 mm, 48 miniatures (ms. fr. 2643) Paris, Bibliothèque nationale de France, mss, Fr. 2643-2649.)

Charles V est monté sur le trône de France en 1364 mais, le 3 juin 1369, le roi Édouard III revendique la couronne de France. Deux mois plus tard, le duc de Lancastre débarque à Calais et mène une chevauchée jusqu’au Pays de Caux. Saint-Sauveur-le-Vicomte sera pris le 3 juillet 1375. Par contre, en 1378, Cherbourg résiste à l’assaut anglais. La Basse-Normandie, et surtout le Cotentin, connaissent alors la guerre mais la royauté française va continuer de contrôler la Normandie. Bien plus, en 1387, un projet de débarquement en Angleterre est préparé à partir de Harfleur, mais il sera aban...

 

Il vous reste 74 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand