Patrimoine normand

Château de Vauville, manoir de la Madeleine, manoir de Bunehou

Château de Vauville, manoir de la Madeleine, manoir de Bunehou

Manoir de la Madeleine à Beaumont-Hague, le château de Vauville, le manoir de Bunehou à Saint-Germain-le-Gaillard. (Photos de Jean-Xavier de Saint-Jores © Patrimoine Normand)


Jean-Xavier de Saint-Jores

Extrait Patrimoine Normand n°55.
Par Jean-Xavier de Saint-Jores.

 

Après une escapade au détour de propriétés du Val de Saire (cf. PN n°53 et 54), Patrimoine Normand vous invite à revenir dans le quart nord/ouest de la presqu’île, dans le secteur de la Hague/les Pieux. Nous allons vous faire découvrir les manoirs de la Madeleine à Beaumont-Hague, de Bunehou à Saint-Germain-le-Gaillard, ainsi que le château de Vauville.

Vauville, le château actuel depuis la cour principale. (Photo de Jean-Xavier de Saint-Jores © Patrimoine Normand)

Vauville, le château actuel depuis la cour principale. (Photo de Jean-Xavier de Saint-Jores © Patrimoine Normand)

Le château de Vauville

Situé dans un cadre idyllique, à immédiate proximité de la côte, le château de Vauville et son jardin botanique méritent une attention particulière, d’autant que le jardin, créé en 1947, est ouvert au public.

De prime abord, le château surprend par sa taille et son donjon circulaire. Ce donjon occupe l’angle de deux corps de logis en angle droit. À partir des bribes d’informations qui ont échappé au bombardement des archives de Saint-Lô, il semblerait que le donjon circulaire soit la dernière élévation d’un château fort édifié au début du XIIe siècle par Richard de Vauville. L’église du village aurait aussi été construite à la même époque. La tour se présente actuellement dans toute sa hauteur dans la mesure où les restes des anciens mâchicoulis sont encore présents côté cour.

Le bâtiment d’habitation situé à gauche du donjon est de facture classique pour une construction de la fin du XVIe ou du début du XVIIe siècle. On y retrouve à l’étage les simples ou doubles fenêtres à meneaux, directement surmontées de lucarnes hémisphériques à décor simple. Le rez-de-chaussée est percé d’une série d’éguets, d’une grande baie à meneaux, et d’une porte à arc sur...

 

Il vous reste 91 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand