Patrimoine normand

Ports de la Normandie occidentale : Portbail et Barneville-Carteret

Samedi 2 Février 2008
Ports de la Normandie occidentale : Portbail et Barneville-Carteret

Portbail. L’église Notre-Dame domine le havre. (Photo Érik Groult © Patrimoine Normand)


Georges Bernage

Extrait Patrimoine Normand n°65
Par Georges Bernage.
 
Le clocher fortifié de l’église Notre-Dame de Portbail. (Photo Érik Groult © Patrimoine Normand)
Le clocher fortifié de l’église Notre-Dame de Portbail. (Photo Érik Groult © Patrimoine Normand)

Nous continuons notre tournée des ports normands commencée à Granville.

Remontons maintenant la côte occidentale vers le nord. Sites et plages agréables avec une mer tempérée s’y égrènent.

Citons au passage Agon-Coutainville (voir l’article sur la pointe d’Agon). Nous nous arrêterons à Portbail. Le site est magnifique et moins couru que la proche station de Barneville-Carteret. Portbail est une localité très ancienne remontant à l’époque gallo-romaine. Cinq voies gauloises puis gallo-ro­maines mettaient la localité de cette époque en contact avec Cou­tances, Saint-Côme-du-Mont et Bayeux, Valognes et Cher­bourg, Barneville et Omonville-la-Rogue par les Pieux. Le sol est truffé de vestiges de cette époque. Au début du XIXe siè­cle, l’archéologue de Gerville aurait repéré deux agglomérations jointes : une localité agricole et un port de mer qu’il identifiait à Granonum. Les restes d’un hypocauste gallo-romain ont été dégagés dans la nef de l’église Notre-Dame qui domine le havre. Quelques siècles plus tard, la localité conserve son importance car elle dispose d’un baptistère dont les vestiges ont été dégagés en 1956 et restent visibles, pouvant remonter au VIe siècle avec celui de Saint-Vigor près de Bayeux, rare témoignage du haut Moyen Âge conservé dans notre région. L’importance religieuse de Portbail est attestée dès le VIIIe par des textes. Outre la présence importante d’un baptistère, ce fut sans doute le siège d’une abbaye détruite ensuite par les Vikings. Le petit bourg est bâti au bord d’un havre profond, précédé par une longue pointe de sable, les Mielles (un nom scandinave, en Islande on dirait Melar). Une nouvelle agglomération estivale a été établie sur cette pointe plate et sablonneuse. De là, le point de vue sur le havre largement balayé par la marée et le petit bourg de Portbail précédé du clocher fortifié de son église Notre-Dame est magnifique.

Ainsi, outre l’intérêt touristique estival de la pointe, Portbail dispose d’un intéressant patrimoine et d’un site qui en font le charme. Les restes du baptistère rappellent l’importance passée mais l’église Notre-Dame, dont la silhouette pui...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.

 


Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023
Patrimoine normand