Patrimoine normand

Le Bessin au naturel

Vendredi 24 Juin 2022
Le Bessin au naturel

Dans le parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin : la vallée de l’Aure. (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand)


Stéphane William Gondoin

Extrait Patrimoine Normand n°122
Par Stéphane William Gondoin.

 
Les cigognes blanches sont désormais des résidentes habituelles des marais. (© Stéphane William Gondoin)
Les cigognes blanches sont désormais des résidentes habituelles des marais. (© Stéphane William Gondoin)

Terre d’histoire, le Bessin possède également un environnement très particulier, avec des biotopes multiples favorisant l’épanouissement d’une faune et d’une flore riches. Entre falaises et bocage, entre bois et marais, on y découvrira un parc naturel régional et une forêt estampillée « réserve naturelle ».

Comme l’ensemble de la plaine de Caen, la partie orientale du Bessin a subi de plein fouet le remembrement d’après-guerre. Dans ces vastes paysages ouverts, on pratique donc essentiellement les grandes cultures1. En se rapprochant de Bayeux, les haies se multiplient et l’ambiance devient franchement bocagère à l’ouest de la ville.
 

Le bocage, asile pour la biodiversité

Nous ne répéterons jamais assez les avantages d’un bocage comme celui que possède encore le Bessin. Ce milieu fournit une protection contre les vents violents, prévient l’érosion des sols et limite le ruissellement des eaux. En outre, il offre des habitats à toutes sortes d’espèces végétales ou animales, et notamment aux insectes, dont une série de douze études – publiée en 2021 dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences – démontre l’effondrement des populations partout dans le monde. On sait le rôle fondamental que jouent ces petites créatures à six pattes sur notre planète : pollinisation des plantes, recyclage des matières organiques, mais aussi maillon de base dans la chaîne alimen...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.


1) La notion de « grandes cultures » recouvre les céréales (blé, orge, maïs…), les oléagineux (sous nos latitudes, généralement le colza) et les protéagineux (pois, féverole…).
 

DOSSIER « Le BESSIN » (18 pages) :




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022
Patrimoine normand