Patrimoine normand

La Cité de la Mer a vingt ans ! Histoire de la gare maritime de Cherbourg

Lundi 26 Septembre 2022
La Cité de la Mer a vingt ans ! Histoire de la gare maritime de Cherbourg

En entrant dans le musée, on peut découvrir une impressionnante collection de sous-marins des grandes profondeurs au sein de la Grande Galerie des Engins et des Hommes. L’un d’entre-eux est la réplique du sous-marin de James Cameron, le réalisateur de Titanic et d’Avatar(© Vincent Rustuel - Cité de la Mer)


Hubert Groult

Extrait Patrimoine Normand n°123
Par Hubert Groult.
 
Une structure en bois est installée en 1904 le long du quai de l’Ancien-Arsenal, faisant office de gare maritime. (© Coll.?Patrimoine Normand)
Une structure en bois est installée en 1904 le long du quai de l’Ancien-Arsenal, faisant office de gare maritime. (© Coll.?Patrimoine Normand)

La Cité de la Mer a vingt ans ! À cette occasion, nous revenons sur l’épopée de la prestigieuse gare maritime de Cherbourg, qui lui sert aujourd’hui d’écrin. De son apogée, avant la Seconde Guerre mondiale, à sa nouvelle vie, revenons en images sur le destin peu commun de « la plus belle gare transatlantique du monde », ainsi qu’elle fut qualifiée par le président de la République Albert Lebrun, le jour de son inauguration, en 1933.

Le projet de construire cette immense gare transatlantique remonte à la fin des années 1920. L’idée directrice est de doter la France d’un édifice digne de sa puissance, et d’offrir d’excellents services à une clientèle internationale très riche devant passer par Cherbourg. Déjà, au début du XXe siècle, la gare de Cherbourg accueille des trains de luxe, pour que des clients puissent prendre place à bord des navires de la Cunard Line, compagnie maritime américano-britannique fondée par le Canadien Samuel Cunard en 1838.
 

Quand le terminal était en bois

En 1858, sur le quai de l’Ancien-Arsenal, rebaptisé après juin 1944 quai du Général-Lawton-Collins, on réalise une structure en bois pour faire un terminal. Il permet de recevoir les voyageurs qui descendent des trains arrivant jusqu’au quai portuaire. En 1912, une ébauche de gare maritime en dur est réalisée en bordure de l’avant-port. Elle dispose d’une salle des pas perdus, où les passagers peuvent trouver de petites boutiques de souvenirs, des journaux, et même un restaurant. Des transbordeurs – onze au to...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.

ÉVÈNEMENT « LA CITÉ DE LA MER À VINGT ANS » (10 pages) :




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022
Patrimoine normand